Côte d’Ivoire/ Les syndicats d’enseignants et les acteurs non étatiques renforcent leur collaboration - LaMinuteInfo

Côte d’Ivoire/ Les syndicats d’enseignants et les acteurs non étatiques renforcent leur collaboration

Bouaké, 13 août (AIP)- Des syndicats d’enseignants, des parents d’élèves, des responsables de Comité de gestion des établissements scolaires (COGES) et des ONG ont pris part de jeudi à dimanche à Bouaké, à un séminaire en vue de jeter les bases du renforcement de leur collaboration pour une éducation publique inclusive de qualité pour tous.

Initié par le Réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous (RIP-EPT), ce séminaire a porté sur  l’inclusion et la qualité de l’Education, le financement du système éducatif, le lobbying à mener en vue de la révision des conventions de l’État avec le privé pour éviter les frais complémentaires imposés aux élèves affectés dans les établissements privés.

Le chargé de programme du RIP-EPT, Robalé Kagohi, le formateur principal, a expliqué que l’inclusion suppose qu’il faut offrir à tous les enfants la possibilité d’être à l’école en y améliorant les conditions de vie. Puis, qu’il faudrait sensibiliser les enseignants à offrir le maximum pour l’amélioration de la qualité de l’Education.

A propos du financement, l’accent a été mis sur les stratégies à mettre en œuvre en vue de l’amélioration de la contribution des communautés pour l’autonomie financière du système éducatif vis-à-vis de l’extérieur.

«L’école est pour nous tous, si nous n’y apportons pas notre pierre, ce que le gouvernement fait, va tomber à l’eau», a lancé M. Robalé, invitant les syndicats à ne plus porter «un regard de défis à l’école mais un regard de contribution».

Le président du comité régional de RIP-EPT Bouaké, Diabagaté Lassina, s’est réjoui de la tenue de cet atelier parce qu’il permettra de rompre avec les barrières traditionnelles et favoriser la concertation entre ONG, COGES et syndicats d’enseignants afin de trouver une autre formule que les grèves utilisées comme moyen de revendication qui «ne payent pas trop mais perturbent le fonctionnement de l’Ecole».

Par ailleurs, les participants ont été instruits sur l’immigration clandestine vers l’Europe et les actions à mener pour aider les jeunes à bien réfléchir avant de s’engager à l’aventure pour traverser le désert et la Méditerranée.

(AIP)

nbf/cmas

Source: AIP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *