Côte d’Ivoire/ Le phénomène migratoire au cœur d’un panel à Abidjan - LaMinuteInfo

Côte d’Ivoire/ Le phénomène migratoire au cœur d’un panel à Abidjan

Abidjan, 12 août (AIP)- A l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de la jeunesse, le ministère de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique a initié samedi à l’Amphithéâtre du district de l’Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan, un panel axé sur le thème « Les jeunes parlent aux jeunes du phénomène migratoire ».

Pour le ministre Sidi Touré, panéliste, il est aberrant que les jeunes, notamment ivoiriens, se lancent dans cette aventure au péril de leur vie. Il a expliqué qu’en 2016, les autorités italiennes ont enregistré sur leurs côtes, dans la ville de Lampedusa, l’arrivée de 4970 Ivoiriens de janvier à juin.

Il a exhorté les jeunes à se détourner de ce phénomène et à se tourner vers les mécanismes mis en place par le gouvernement, pour leur assurer une meilleure prise en charge. « Des actions et des investissements dans des secteurs majeurs ont été définis, en vue d’instaurer un environnement favorable au plein épanouissement et au développement du potentiel de la jeunesse, face aux défis auxquels celle-ci est confrontée », a-t-il indiqué.

De l’avis du ministre de la Jeunesse, bien de jeunes en quête d’emploi ne s’intéressent pas au site mis à leur disposition, à savoir www.emploijeunes.ci. « Beaucoup de nos jeunes ont peu confiance en eux, vous n’avez rien à envier aux jeunes en Europe, retenez que vous avez du potentiel et l’Eldorado ce n’est plus là-bas mais c’est ici car tout est à faire ici », a exhorté Sidi Touré.

Auparavant, un film documentaire, « Retour d’enfer », retraçant les difficultés et les infortunes liées à cette aventure qu’est la migration a été présentée, suscitant l’émoi de ces nombreux jeunes venus commémorer cette journée à eux dédiée.

Les autres panélistes, notamment le directeur général des Ivoiriens de l’extérieur, Issiaka Konaté, un des responsables de l’Organisation international pour les migrations (OIM), Laurent Djité, un sociologue, Dr Youl Félix et un représentant de l’ONG SOS Immigration, Ouattara Issoufou, ont unanimement condamné le phénomène de la migration.

« Les gens ne croient pas dans les valeurs du travail, c’est ici en Côte d’Ivoire qu’on a la possibilité de changer notre vie. Allez en Europe n’est pas nécessairement la solution », ont-ils indiqué, exhortant les jeunes à saisir la chance que leur offre la Côte d’Ivoire à travers la nouvelle politique nationale de la jeunesse.

(AIP)

gak/cmas

Source: AIP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *