Côte d’Ivoire / 45% des faits d’état civil ne sont pas enregistrés en Côte d’Ivoire - LaMinuteInfo

Côte d’Ivoire / 45% des faits d’état civil ne sont pas enregistrés en Côte d’Ivoire

Séguéla, 19 juin (AIP) – Les faits d’état civil ne sont pas enregistrés à hauteur de 45%, a relevé l’AIP au cours d’un atelier initié, de jeudi à samedi, par l’Office national d’identification (ONI) à l’intention des acteurs opérationnels de l’état civil en vue d’améliorer leurs capacités techniques.

« Aujourd’hui, le taux universel des déclarations est estimé à 95%. Nous, en Côte d’Ivoire, nous sommes à 55% », a révélé le conseiller technique du directeur général de l’ONI, Bako Fructueux, qui a ajouté que le sous-enregistrement des faits d’état civil est effectif pour les enfants.

Afin de pallier le gap, des officiers et agents de l’état civil, à savoir des sous-préfets, des secrétaires généraux de mairies ainsi que des chefs d’état civil de mairies et de sous-préfectures du département de Séguéla ont planché sur cinq modules dont le « Cadre juridique de la déclaration des événements à l’état civil et la publicité des actes consécutifs, l’Organisation des archives et la tenue des registres », sans omettre « Les mauvaises pratiques développées par les acteurs dans la gestion de l’état civil et les perspectives de solutions ».

Dans le document de référence confectionné à cet effet, il est mentionné qu’environ 2,7 millions d’enfants de zéro à 19 ans ne sont pas enregistrés. Pour l’année scolaire 2014-2015, un élève sur trois n’a pas d’extrait d’acte de naissance, quand seulement 15% des décès sont portés à l’attention de l’Etat.

En attendant l’adoption très prochaine d’une stratégie nationale de l’état civil, les auditeurs se sont appropriés la loi No 64-374 du 7 octobre 1964 pour remettre sur les rails un système jusque-là défaillant dont la méconnaissance des textes et l’absence de personnel qualifié constituent les faiblesses majeures.

Après les étapes de Séguéla et de Toumodi qui se sont déroulées concomitamment, ce sont les localités d’ Aboisso et d’ Abengourou qui accueilleront les équipes de l’ONI pour, au final, parvenir à la mise à niveau de 482 acteurs de l’état civil provenant de 28 régions de la Côte d’Ivoire.

(AIP)

kkp/kam

Source: AIP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *