Costumes de Fillon: Robert Bourgi a été entendu le 4 avril - LaMinuteInfo

Costumes de Fillon: Robert Bourgi a été entendu le 4 avril

L’avocat Robert Bourgi a été entendu le 4 avril à l’office anticorruption de la police judiciaire, après les révélations sur les costumes de luxe qu’il avait offerts à François Fillon, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Comme l’a indiqué Mediapart vendredi, l’ancienne figure des réseaux de la « Françafrique » a été entendu par les policiers de l’office anticorruption (Oclciff) à Nanterre après les révélations le 12 mars dans le JDD sur les costumes du tailleur Arnys offerts à François Fillon. Selon une source proche du dossier, Robert Bourgi, 72 ans, a été entendu en tant que témoin.

Dans la foulée de ces révélations, l’enquête sur de possibles emplois fictifs de sa femme Penelope Fillon, qui a valu au candidat de la droite d’être mis en examen en pleine campagne présidentielle, a été étendue le 16 mars à l’affaire des costumes, sur des soupçons de trafic d’influence.

L’avocat a expliqué vendredi à l’AFP avoir commandé en novembre pour François Fillon deux costumes facturés 13.000 euros en février et payés par chèque, « pour son triomphe à la primaire de la droite ». Il a précisé ne pas connaître les modèles choisis par le candidat.

Il lui avait déjà offert « en 2014, pour Noël » « un blazer bleu marine et un pantalon gris » de chez Arnys, payé « 5.180 euros », a-t-il précisé à l’AFP.

Des cadeaux offerts par amitié, « sans contrepartie », a assuré à l’AFP son avocat Me Eric Moutet.

François Fillon avait reconnu avoir « eu tort » d’accepter ces costumes et a assuré les avoir rendus.

M. Bourgi a affirmé à l’AFP que « trois housses » qu’il n’a « pas ouvertes » avaient été portées à son cabinet avant d’être remises aux enquêteurs.

Selon Mediapart, « les enquêteurs soupçonnent » le candidat LR « de ne pas avoir restitué les bons costumes de la marque Arnys ».

« Il y avait dans les housses l’ensemble blazer-pantalon offert en 2014 et deux costumes qui ne portaient aucunement les attributs d’Arnys ni ceux d’une autre marque. Dans la poche d’un des deux costumes, il y avait une étiquette « Made in Holland », a expliqué Me Eric Moutet. Selon l’avocat, un autre costume qui avait été « offert par Arnys pour le prix des deux premiers », soit 13.000 euros, n’aurait pas été restitué par le candidat.

Source: AFP

1 Comment

  1. cleopatre

    15 avril 2017 at 21 h 23 min

    Décidément même les costumes rendus sont fictifs. Fillon garde tout sauf les preuves de travail de sa femme et ses enfants
    N’a t il pas gardé et publié le mot échangé entre lui et Macron? Alors ou sont les preuves du travail?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *