Boris Faure se confie après son agression par un député LREM - LaMinuteInfo

Boris Faure se confie après son agression par un député LREM

Les faits ont eu lieu en pleine rue dans le Ve arrondissement de Paris. M’jid El Guerrab, député LREM a asséné deux coups de casque à Boris Faure, membre du PS.
Boris Faure sort du silence. Pour la première fois depuis son agression, en pleine rue, par le député de La République En Marche M’jid El Guerrab, le socialiste s’est exprimé. Mercredi matin, sur France Inter, il a donné sa version de l’agression, survenue mercredi 30 août.

Il explique croiser par hasard le député En Marche, avec qui “il y a eu des tensions politiques lors de la campagne des législatives”. “Je veux rester dans un registre amical, mais je vais finir au sol, en sang, après deux coups de casque et un coup de sang du député”, ajoute Boris Faure.

“4 jours de service de réanimation, entre la vie et la mort”
Tombé dans le coma quelques instants après avoir reçu deux coups de casque dans le visage, il est transporté  aux urgences. Il explique avoir eu une “hémorragie cérébrale, avec pronostic vital engagé, et puis 4 jours de service de réanimation, entre la vie et la mort, dans un état assez critique”.

Deux semaines après l’agression, il porte encore des séquelles. “J’ai une oreille qui entend très mal, des maux de tête”. Peu de temps après les faits, le député M’jid El Guerrab donnera sa version des faits. Il explique avoir réagi violemment suite à des “insultes racistes”.

L’agression de la diffamation “encore plus violente”
Un élément nié par Boris Faure. A ce propos, il évoque “une deuxième agression, encore plus violente, l’agression de la diffamation. Quand M’jid El Guerrab, mon agresseur, commence à parler dans la presse, je suis sur mon lit d’hôpital, je suis incapable de me défendre. Il aurait pu s’abstenir”. Boris Faure conclut en expliquant “ne pas croire au pardon, mais à la justice”.

“Il aurait pu tuer, il reste député”. M’jid El Guerrab est toujours député, mais a démissionné du parti de la majorité. Il est mis en examen depuis le 2 septembre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *